Menu Menu
Fermer le menu

Projet de construction

Des demandes d’admission en hausse constante

Les besoins d’accueil des enfants et adolescents de la région sont en forte augmentation depuis bien longtemps. Les nouvelles demandes s’avèrent plus importantes chaque année, et l’éventail des attentes auxquels il convient de répondre s’élargit lui aussi constamment.

En 2017, Alter École a dû bâtir, sur demande de nos partenaires cantonaux, une structure d’accueil provisoire pour y créer deux classes supplémentaires.

En 2023, la Direction de l’instruction publique et de la culture du canton de Berne (INC) nous a demandé d’ouvrir une classe externalisée, afin de répondre à une demande accrue. Grâce à la commune de Tavannes et à l’ouverture d’esprit de la direction de l’école primaire de Tavannes, nous avons pu y ouvrir, provisoirement, une classe externalisée.

Notre établissement gère désormais 12 classes spécialisées, réparties dans 5 bâtiments différents. Cet éparpillement est néfaste à la cohésion indispensable des professionnels et ne répond pas aux besoins de nos élèves. A cela s’ajoute le fait que nos bâtiments actuels n’avaient jamais été conçus pour y accueillir une école. Certains de nos locaux sont vétustes et ne répondent plus aux normes en vigueur. C’est ce qui explique que le canton de Berne nous a demandé de réfléchir à un projet de construction, afin de remplacer une partie de nos locaux actuels.

Pour ce faire, le comité d’Alter École a créé une commission de projet, qui s’est fait accompagner par un bureau d’accompagnement du maître d’ouvrage (BAMO), Urfer Achitectes SA.

Un fort impact de deux nouvelles lois

Deux problèmes majeurs ont considérablement ralenti le processus, malgré une grande motivation de la part de l’institution : la pandémie de COVID-19 d’une part, qui a gelé de nombreux projets et a contribué au renchérissement sensible des matières premières et des coûts de construction ; et l’entrée en vigueur, en 2022, de deux nouvelles lois cantonales d’autre part, la LEO et la LPEP.

Ce bouleversement législatif a eu un fort impact négatif dans notre projet. D’un côté, nos partenaires cantonaux ont changé, et de l’autre, le mode de financement a été inversé : nous ne pouvions plus compter sur des subventions cantonales, mais devions financer le projet nous-mêmes, par l’intermédiaire des nouveaux forfaits d’infrastructure prévus par les nouvelles lois. Or, ces forfaits paraissent manifestement insuffisants pour une institution accueillant des enfants et des adolescents en situation de handicap d’une part, et pour un établissement dont une partie des bâtiments sont en fin de vie d’autre part.

Pour pallier ces difficultés, nous jouons la carte du dialogue et de la transparence avec nos partenaires et avec les instances politiques de la région. Nous ne sommes pas au bout de nos peines, mais sommes confiants dans l’avenir : les enfants et les adolescents à besoins particuliers de notre région méritent d’être accueillis dans une école dont l’infrastructure est à la hauteur de ses prestations.

Un concours d’architecture passionnant

En novembre 2023, Alter École a lancé un concours d’architecture dans le cadre des marchés publics. Ce ne sont pas moins de 30 cabinets d’architectes qui s’y sont inscrits. 28 projets nous ont été remis dans les temps impartis.

Le programme du concours a été conçu en co-construction, de façon transversale, grâce à la participation de représentants de tous les corps de métiers actifs au sein d’Alter École (enseignants spécialisés, éducateurs sociaux, médico-thérapeutes, pédago-thérapeutes, équipes techniques et de maison, administration et direction). Il s’agissait notamment de bien expliquer aux architectes les nombreuses contraintes dont ils allaient devoir tenir compte pour répondre aux besoins très variés – et souvent contradictoires – de nos élèves.

Un jury, composé d’architectes et de représentants du maître d’ouvrage, s’est réuni durant deux jours de travail intensif, les 22 et 26 avril 2024.

Le jury a décidé de remettre six prix, pour un montant total de 130 000 francs, à l’attention des candidats ayant soumis les projets les plus intéressants. Il a attribué le premier prix au projet à Triangle architectes, Bâle.

Vernissage et exposition des projets et des maquettes

Le vernissage de l’exposition aura lieu vendredi 3 mai 2024 à 17h, dans l’ancien hôtel de ville de Reconvilier, sis au 12 rue du Dr Tièche.

L’exposition des projets et des maquettes sera accessible au public les 6, 7, 8, 13, 14, 15 et 16 mai 2024 de 17h à 19h, ainsi que les 9 et 10 mai 2024 de 10h à 12h.

Dossier complet

Articles de presse

Haut